Ce billet offre une série de questions/réponses sur le database mirroring.

  • A partir de quelle version de SQL Server est supporté le database mirroring ?

    A partir de la version 2005.

  • Quelles sont les éditions supportant le database mirroring ?

Il s’agit des éditions Datacenter (à partir de SQL Server 2008 R2), Enterprise et Developer, ainsi qu’en mode haute-sécurité seulement pour les éditions StandardBusiness Intelligence (à partir de SQL Server 2012). L’édition Express et celle Web ne peuvent être utilisées qu’en tant que witness.

  • Peut-on créer une session miroir entre deux bases SQL Server de versions différentes ?

    Oui et non. Le database mirroring entre une base principale contenue dans une instance SQL Server 2008 (ou plus) et une base secondaire située sur une instance SQL Server 2005 est possible mais pas conseillé car en cas de failover, le database mirroring n’est plus possible car une base principale ne doit pas avoir une version inférieure à une base secondaire.

  • Qu’advient-il si l’on modifie le mode de récupération d’une base de données « miroir » de FULL à SIMPLE ?

    La session miroir est rompue, vu que le mode de récupération SIMPLE ne permet pas d’assurer la sauvegarde des journaux de transactions, nécessaires pour le database
    mirroring.

  • Peut-on tronquer la base principale ?

    Non.

  • Le shrink (réduction physique) d’une base principale ou de ses logs annule-t-il le database mirroring ?

    Non. Par contre, là où un shrink de logs n’est pas problématique (tant que ce n’est pas fréquent..), un shrink d’une base de données (i.e., de ses fichiers de données) est fortement à bannir (i.e., fragmentation des fichiers, fragmentation des indexes, augmentation de la charge de travail, surtout dans une session de database mirroring,…).

  • Peut-on configurer plusieurs bases de données pour une même base de données « miroir » ?

    Non, vu que la base de données « miroir » est une base de données « passive », car en état de restauration.

  • Peut-on sauvegarder la base « miroir » d’une session de database mirroring ?

    Non.

  • Peut-on faire des modifications dans la base « miroir » d’une session de database mirroring ?

    Non.

  • Peut-on effectuer une sauvegarde de la base principale impliquée dans une session de database mirroring ?

    Oui.

  • Peut-on faire intervenir une base dans plusieurs sessions de database mirroring ?

    Non.

  • Peut-on établir une session de database mirroring entre deux bases de versions différentes ?

    Non.

  • Peut-on placer le witness sur le même serveur que l’une des bases concernées par la session de database mirroring ?

    Oui, mais cela n’est pas recommandé. Il est en effet plus souhaitable de placer le witness sur un serveur autre que celui de la base principale et de celle secondaire. Et pour mieux comprendre cela, en voici quelques explications simples :

    • Lors de l’indisponibilité du witness, le failover automatique ne sera pas possible. La base principale va rester disponible, mais la session de database mirroring ne sera pas en cours de fonctionnement, à moins de rétablir le witness.
    • Lors de l’indisponibilité du witness et d’une base participant à la session de database mirroring :
      • S’il s’agit de la base principale, le failover automatique ne sera pas possible et donc, la base secondaire restera en mode de restauration. Autrement dit : ni la base principale, ni la base secondaire ne seront disponibles.
      • S’il s’agit de la base secondaire, pas de failover automatique possible, mais la base principale reste disponible.
  • Peut-on utiliser un même witness pour plusieurs sessions de database mirroring différentes ?

    Oui.

  • Peut-on combiner le database mirroring avec d’autres solutions de haute-disponibilité (log shipping, réplication, failover clustering,…) ?

    Oui.


Share This